Recommandations et conseils | synthèse

SIMPLEMENT ESSENTIELS

Les produits menstruels sont essentiels. Recouvrant des enjeux d’égalité, de dignité et de santé, leur accessibilité est un droit de l’Homme. Il est temps, en 2022, que les institutions prennent pleinement conscience de ce caractère essentiel et qu’elles oeuvrent à la limitation de la précarité menstruelle que ce soit au niveau local, institutionnel, gouvernemental, provincial ou national.

L’ÉDUCATION AVANT TOUT

Aucun programme ou politique ne peut fonctionner sans un soutien éducatif nécessaire pour accompagner le changement. La déstigmatisation et la démystification des menstruations doit donc passer par l’éducation de l’ensemble de la société. Cela concerne le grand public, les décideur·se·s, les personnes chargées de la mise en œuvre des politiques comme les conseils scolaires, ou encore les professionnel·le·s de la santé.

INCLUSIVITÉ

Rappelons que toutes les femmes n’ont pas leurs règles et que toutes les personnes menstruées ne sont pas des femmes (hommes trans, personnes non-binaires et intersexes menstruées, gender fluid). Aussi, toutes les personnes menstruées vivent leur cycle dépendamment de leur âge, statut socio-économique, culturel, religieux, etc. Il existe une multiplicité de réalités et expériences de la précarité menstruelle, et aucun de ces vécus ne doit être négligé et invisibilisé. Si l’on souhaite atteindre l’équité menstruelle, il est donc essentiel d’aborder cette problématique par le biais d’une approche intersectionnelle en s’intéressant à l’ensemble des personnes menstruées et en leur apportant à toutes une visibilité dans le débat public et les communications.

TOUT LE MONDE CONCERNÉ

La précarité menstruelle n’est pas une problématique « féminine » : il est question d’un droit de l’Homme et d’égalité entre les genres, ce qui en fait un sujet dont doit s’emparer la société dans son ensemble. Les hommes et les personnes non menstruées doivent donc être inclus dans le travail de sensibilisation mis en œuvre pour les rallier à la cause.

PRÉFÉRENCES & BESOINS PARTICULIERS

Il est essentiel de s’assurer que toutes les personnes menstruées voient non seulement leurs besoins fondamentaux satisfaits, mais aussi leurs préférences –qu’elles soient personnelles, en lien leur spécificité corporelle, avec leur culture, religion, etc.- prises en considération et respectées (produits menstruels externes ou internes, jetables ou durables). Cela concerne également les autres besoins en lien avec les menstruations comme les antidouleurs, les consultations médicales, etc.

LEÇONS DE PANDÉMIE

La pandémie a mis en lumière le caractère essentiel des produits menstruels et le stress d’avoir à les sacrifier au profit d’autres besoins de base (nourriture, loyer, etc.). Elle aura aussi permis de réaliser qu’il faut être prêt·e·s à faire face aux situations d’accès restreint aux produits telles que la quarantaine, l’isolation, la rupture de chaînes d’approvisionnement, etc. Ces prises de conscience doivent donc mener à la mise œuvre de nouvelles politiques et programmes (accessibilité des produits menstruels durables par exemple).

SANTÉ, DURABILITÉ & EMPOUVOIREMENT

Notre santé et celle de la planète sont liées. Afin d’en prendre soin, il est essentiel d’élargir et pérenniser les subventions pour l’achat de produits menstruels lavables et de soutenir les entreprises qui fabriquent et commercialisent au Canada des produits de qualité, le cas échéant 100% québécois.

De plus, offrir des produits réutilisables permet d’endiguer la précarité menstruelle pour plusieurs années et de rendre la personne non seulement moins dépendante des dons mensuellement, mais aussi d’augmenter son sentiment d’empouvoirement

RECHERCHE EN SANTÉ DES FEMMES

La recherche s’intéresse trop peu à la santé menstruelle et à la santé des femmes de manière générale. Il est donc indispensable d’encourager un changement à ce niveau. Ces recherches doivent être menées dans une approche globale et intersectionnelle afin que les données et analyses recueillies permettent la mise en œuvre de politiques de santé publique cohérentes, efficaces et égalitaires.

DIALOGUE & COLLABORATION

Un lien étroit entre les organisations œuvrant pour l’équité menstruelle et les décideur·se·s, parlementaires ou ministères est essentiel à la mise en œuvre de politiques efficaces. Chaque partie prenante a besoin d’être guidée et rassurée afin de donner la chance aux programmes de réussir et d’atteindre leurs objectifs.