Migraines et maux de tête : savoir les calmer

Un problème « féminin », les maux de tête? Ceux-ci touchent en effet de deux à trois fois plus de femmes que d’hommes.

Courants, les maux de tête (céphalées de tension) indiquent un déséquilibre lié au stress, à la fatigue, aux hormones, à la faim, à la soif, à l’alimentation, aux médicaments, à l’abus d’alcool ou encore à un mauvais alignement des vertèbres cervicales.

En général, ce n’est pas grave. Consultez toutefois si le mal de tête est accompagné de raideur au cou, fièvre, vomissements, difficulté à bouger ou si votre état général se détériore. Les migraines sont une sorte de mal de tête.

Migraines hormonales : encore le cycle menstruel?

De nombreuses femmes éprouvent des migraines et maux de tête dès l’adolescence. Ces inconforts participent au « syndrome prémenstruel ».

Selon le consensus médical, la chute du taux d’estrogènes avant les règles provoque une vasoconstriction (contraction des vaisseaux sanguins) entrainant un manque d’oxygène dans la tête. Le réflexe est alors de traiter par des estrogènes les maux de tête associés à une baisse de cette hormone. Vision restrictive? Les multiples causes, complexes, appellent diverses solutions.

Soulager les migraines : plusieurs options

  • Se questionner au sujet de tensions relationnelles actuelles ou passées, de causes émotionnelles, psychologiques expliquant ces maux de tête
  • Tenir un journal de bord pour identifier les déclencheurs
  • Contrer le stress : cohérence cardiaque, méditation, yoga, jardinage
  • Tester ses sensibilités alimentaires, éviter les déséquilibres :
    • Manque de vitamine B2? Manger des œufs, poissons, viandes. Manque de magnésium? De fer? Manger des légumes verts, des légumineuses, des noix, du sarrasin riches en magnésium et en fer. Diminuer les produits laitiers souvent pris en excès.
    • Manger peu le soir (protéines, légumes)
    • Nettoyer son foie, dont la tâche est de dégrader les hormones (radis noir, huile d’onagre, infusion de romarin)
    • Revoir sa consommation de caféine, d’alcool
    • Sensible au gluten? Au lactose (produits laitiers)? Les supprimer pendant quelques semaines peut fournir une réponse
    • Attention aux additifs alimentaires (produits transformés)
    • Se méfier des anovulants, des médicaments antidouleur (aspirine, Ibuprofène) qui peuvent causer des maux de tête
  • Augmenter ses activités physiques : marcher, nager, etc.
  • Activité sexuelle (efficace pour environ la moitié des femmes)
  • Consulter en acupuncture, en homéopathie
  • Huiles essentielles : menthe poivrée ou gaulthérie sur les tempes
  • Tester la Coenzyme Q10, boire régulièrement des tisanes de camomille
  • Appliquer du chaud, du froid, les alterner : tester ce qui vous soulage

Vous appréciez ce billet ? Passez le mot et partagez : )

Passer le mot