L’augmentation mammaire est une chirurgie esthétique qui consiste à augmenter la taille des seins par la mise en place d’implants. La pose d’un implant mammaire ne corrige pas l’affaissement du sein. Dans ce cas, une intervention supplémentaire est nécessaire pour retendre la peau. Au Canada, seules les femmes de 22 ans et plus peuvent avoir recours à des implants en gel de silicone dans le cadre d’une augmentation mammaire esthétique.

Sommaire de la page

L’augmentation mammaire est pratiquée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation intraveineuse (injection de médicaments qui vise à détendre la patiente).

L’anesthésie locale permet de ne ressentir aucune douleur durant l’intervention. Les sédatifs utilisés placent la patiente dans un état semi-conscient et éliminent l’anxiété liée à l’opération. Ce type d’anesthésie permet d’éviter les risques associés à l’anesthésie générale et facilite la récupération [1], mais certaines complications sont possibles.

On utilise des implants dont l’enveloppe peut être lisse ou texturée, remplis de solution saline ou de gel de silicone. Afin d’introduire l’implant, une incision est pratiquée soit dans la région de l’aisselle, soit autour du mamelon, soit dans le pli sous le sein. L’implant peut être placé devant ou sous le muscle pectoral (muscle de la poitrine). Le lieu de l’incision et du placement de l’implant dépendent du type d’implant, de la grosseur des seins voulue et de l’anatomie.

Les deux options ont leur lot d’inconvénients.

Implantation devant le muscle pectoral

  • Implants plus apparents et plus palpables 
  • Risque accru de contraction capsulaire (formation d’une membrane fibreuse, dure et épaisse autour de l’implant)
  • À éviter si les tissus (peau, graisse, glandes) sont minces et affaiblis

Implantation sous le muscle pectoral

  • Intervention chirurgicale plus longue
  • Convalescence plus longue
  • Douleurs postopératoires plus intenses
  • Interventions subséquentes plus difficiles

Les deux types d’augmentation mammaire (implantation devant ou sous le muscle pectoral) réduisent la sensibilité à la mammographie, car les implants « cachent » le tissu mammaire. Cet effet est plus prononcé pour l’implantation devant le muscle pectoral.

Si vous prévoyez de tomber enceinte, il est préférable d’attendre après la naissance de votre enfant pour subir une augmentation mammaire, car la grossesse et l’allaitement peuvent déformer l’aspect des seins remodelés. De plus, la présence d’implants peut ralentir la production de lait, voire même l’arrêter complètement. Par contre, il n’est pas dangereux pour la santé de devenir enceinte après avoir subi une augmentation mammaire.

Sachez que l’augmentation mammaire n’est pas une opération permanente. Les implants ont une durée de vie limitée et mal connue: ils devront être remplacés lors d’une nouvelle intervention. De plus, une nouvelle intervention peut être nécessaire si:

  •  l’implant se rupture;
  •  vous êtes insatisfaite du résultat;
  •  il y a déformation causée par le raidissement ou le durcissement de la cicatrice autour de l’implant [2].

Le changement de la forme des seins après avoir subi une augmentation mammaire sont irréversibles. Le retrait des implants mammaires peut changer l’apparence des seins à cause d’un relâchement de la peau, d’un amincissement du tissu et du vieillissement [3].

Références

[1] https://clinimedspa.ca/a-propos-de-nous-anesthesie-locale/

[2] https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-et-appareils-medicaux/implants-mammaires.html

[3] Ibidem

De 1 à 1,5 heures

En plus des complications et des effets secondaires liés à n’importe quelle intervention chirurgicale, l’augmentation mammaire comporte des risques particuliers:

  • Enflure
  • Saignements
  • Changement de sensibilité dans les seins et les mamelons
  • Infection
  • Inflammation
  • Contour de l’implant apparent
  • Implant palpable
  • Plissement inesthétique de la peau du sein
  • Vergetures
  • Asymétrie des seins
  • Déplacement de l’implant
  • Contraction capsulaire qui augmente le risque de rupture de l’implant
  • Chute prématurée des seins
  • Dépôt douloureux de calcium sur les tissus cicatriciels (calcification)
  • Rupture ou dégonflement de l’implant
  • Expulsion de l’implant
  • Déroulement complexe et lecture difficile d’une mammographie (prévenez la technicienne si vous portez des implants)
  • Glandes et graisse mammaires endommagées
  • Affaissement du poumon (pneumothorax)
  • Quelle est la probabilité (%) qu’il y ait une infection post-opératoire ? Quels seront les gestes médicaux à poser? Est-ce que le risque d’infection future s’en retrouvera augmenté ?
  • En cas de complications nécessitant la reprise ou une nouvelle chirurgie, quels seront les frais directs et indirects que je devrai assumer ?

Dans la majorité des cas, le retour à la maison peut se faire le jour de l’intervention. Cependant, vous devrez obligatoirement être raccompagnée par quelqu’un.

  • Il faut attendre 1 à 7 jours après l’intervention avant de prendre une douche
  • Il faut attendre 3 à 7 jours avant de retourner au travail
  • Le port d’un soutien-gorge de maintien ou d’une bande élastique, jour et nuit, est fortement recommandé pendant au moins 6 semaines
  • Les sports et les exercices intenses doivent être réduits au minimum pendant au moins les 6 semaines suivant la chirurgie
  • Des ecchymoses ainsi que des douleurs aux seins et aux aisselles peuvent persister pendant quelques semaines. Une douleur aiguë peut être ressentie dans les premiers jours suivant la chirurgie
  • L’enflure peut prendre 1 mois ou plus avant de disparaître
  • Les cicatrices peuvent prendre jusqu’à 2 ans pour s’estomper

De nombreux facteurs affectent le résultat final de votre augmentation mammaire. L’élasticité de votre peau, la taille et la forme originale de vos seins, la qualité de vos muscles pectoraux ainsi que votre âge − sans compter la compétence de votre spécialiste, peuvent modifier le résultat souhaité. L’apparence de votre poitrine remodelée ne pourra être évaluée qu’après plusieurs semaines.

Ces informations ne sont pas exhaustives et ne constituent pas un avis médical. Consultez votre spécialiste pour de plus amples informations.

Selon le Collège des Médecins, de « récentes recherches ont démontré un lien entre certains implants mammaires texturés et une forme rare de cancer, soit le lymphome anasplasique à grandes cellules associé à un implant mammaire (LAGC-AIM). » Selon les études, le risque de développer ce type de lymphome à cause d’un implant mammaire texturé se situe entre 1/28000 et 1/90 000 [1].

Un lymphome est un cancer du système lymphatique. Il ne s’agit pas d’un cancer du tissu mammaire. Les symptômes apparaissent généralement 6 à 8 ans après la chirurgie et comprennent:

  • Un gonflement soudain ou l’augmentation du volume du sein
  • L’apparition d’une masse au sein ou à l’aisselle
  • Le durcissement du sein
  • Une éruption cutanée ou changement de couleur de la peau
  • De la douleur

S’il est pris en charge rapidement, le LAGC-AIM a un bon taux de guérison. Il est recommandé de faire un auto-examen des seins à tous les mois pour détecter tout changement inhabituel.

Si vous avez reçu des implants mammaires et remarqué des changements inhabituels au niveau des seins, vous êtes invitée à contacter votre médecin ou la ligne Info-Santé 811.

Si vous n’avez aucun symptôme, le Collège des Médecins et l’Association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec soutiennent qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Si toutefois vous avez des doutes, vous devriez contacter votre chirurgien.

[1] https://www.ascpeq.org/components/com_gdwgestion/download.php?fileid=80

Voici une liste des ressources que vous pouvez consulter à ce sujet:

Collège des Médecins
Téléphone: 514 933-4441 ou sans frais au 1-888-MÉDECIN (633-3246)
Site Web: http://www.cmq.org/nouvelle/fr/implants-mammaires-textures-rassurer-les-patientes.aspx

Ligne téléphonique Info-Santé: composez le 811.

Site Web du Gouvernement du Québec sur les implants mammaires texturés
https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/prevention-des-accidents-des-lesions-et-des-maladies/implants-mammaires-textures/

Association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec
Document d’information: https://www.ascpeq.org/components/com_gdwgestion/download.php?fileid=80

Santé Canada
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-et-appareils-medicaux/implants-mammaires.html

Food and Drug Administration (États-Unis)
https://www.fda.gov/medical-devices/implants-and-prosthetics/breast-implants