Les organismes

La vie associative et une vision globale de la santé qui leur sont propres caractérisent les organismes communautaires de femmes, que leur mission soit l’entraide, la promotion de la santé ou la défense des droits. La majorité des centres possèdent des chartes, des cadres de référence ou des documents d’orientations qui définissent leur rôle et balisent leurs actions. Au fil des ans, le milieu communautaire a démontré beaucoup de flexibilité et de rapidité d’intervention pour répondre aux besoins de la communauté.

Transformations du système de santé et dumping posent des défis majeurs aux organismes, qui deviennent souvent le dernier recours pour de nombreuses femmes. Qu’elles sont les impacts de cette situation sur la mission et la vie interne des organismes, ainsi que sur leur personnel?

La mission des organismes est menacée

À la question : « Est-ce qu’il arrive à l’organisme de se détourner de sa mission première? », 36 % des groupes répondent par l’affirmative . Selon le comité consultatif de la recherche, ce pourcentage révèle une réalité contrastée. Le comité est convaincu de la volonté des groupes de ne pas se détourner de leur […]

La vie interne des organismes est perturbée

Sur le plan de la gestion, interagir avec des participantes ayant des comportements imprévisibles est un défi pour les organismes. En effet, ceux-ci doivent prendre des mesures pour que les comportements de certaines femmes ne perturbent pas la vie interne ou les activités de groupe, ou qu’ils ne provoquent pas la peur chez les participantes […]

Le personnel des organismes est débordé

Les relations d’aide peuvent être valorisantes et procurer aux travailleuses le sentiment d’agir pour la justice sociale. Aider n’en comporte pas moins d’importants revers, même quand on travaille pour un organisme dont c’est la mission. Les travailleuses des groupes de femmes, qui ne sont pas à proprement parler des ressources d’aide, sont affectées par ce […]

Réalités du “dumping”

Les réponses à l’enquête postale révèlent que 76 % des organismes acceptent, parfois ou régulièrement, des participantes qui n’auraient pas dû leur être référées et que ces références proviennent en premier lieu du réseau de la santé et des services sociaux.

Réactions face au “dumping”

De plus en plus d’équipes de travail font face à des dilemmes : doivent-elles répondre à toutes les demandes d’aide, au risque de s’éloigner de leur mission? Doivent-elles accepter, même indirectement, le délestage du réseau de la santé? Doivent-elles signer des ententes de services avec les CSSS et devenir complémentaires des services publics?