L’enquête

Santé mentale au Québec : les organismes communautaires de femmes à la croisée des chemins, est une enquête du Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF). Amorcée en 2010 dans un contexte de privation de ressources financières dans les services publics de santé, de décentralisation du système de santé et de médicalisation croissante des problèmes sociaux, le RQASF voulait comprendre les conséquences, sur ses membres, de ces changements.

Au moment d’entreprendre cette recherche, le Réseau québécois d’action pour la santé des femmes comptait 122 membres associatifs dans les 17 régions du Québec. La grande majorité d’entre eux interviennent directement auprès des femmes.

Objectif et démarche

  1. En premier lieu, à partir de la perception des travailleuses, brosser un portrait des problèmes sociaux et des problèmes de santé mentale des participantes;
  2. En second lieu, connaitre les impacts de ces changements sur le travail des intervenantes et sur les organismes communautaires de femmes.

La recherche porte sur quatre questions.

  1. Les besoins des femmes qui fréquentent les groupes membres du RQASF ont-ils changé depuis ces dernières années?
  2. Si oui, quelles sont les causes de ces changements?
  3. De quelle manière l’alourdissement des problématiques en santé mentale modifie- t-il le travail des intervenantes, les modes d’interventions et la mission des organismes?
  4. Quel est l’impact de cette situation sur les travailleuses elles-mêmes?

Nous avons réalisé une enquête postale auprès des groupes membres admissibles à la recherche ainsi que des entrevues avec des travailleuses d’organismes offrant des services directs aux femmes. La collecte de l’information s’est déroulée de la fin juin à la mi-décembre 2010, et l’analyse des réponses de l’enquête et des commentaires a été terminée en juin 2011.

Notre analyse s’appuie sur les résultats de l’enquête postale, riches en commentaires et en explications, sur ceux des entrevues, et sur les discussions avec le comité consultatif de la recherche, composé de groupes membres. L’importante participation à la recherche (81 % des groupes membres éligibles) et la forte congruence des résultats des volets 1 (Enquête postale) et 2 (Entrevues de groupes) soutiennent la validité de la recherche. Le comité consultatif a également participé activement au processus de validation des résultats.

Au terme de son enquête, le RQASF a formulé des recommandations au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.