chirurgie des fesses

procédure

chirurgie des fesses par injection de graisse

La chirurgie des fesses par injection de graisse se déroule en deux temps. Premièrement, la graisse est récoltée par liposuction sur les cuisses, les hanches, le dos ou l’abdomen, puis elle est traitée pour être injectée dans les fesses. Des incisions doivent être faites sur le lieu de la liposuction afin d’y insérer le tube de succion avec lequel se fait cette dernière. De même, des incisions doivent être faites pour le transfert de la graisse dans les fesses. Les incisions sont refermées par des sutures. La chirurgie des fesses par injection de graisse ne nécessite pas d’hospitalisation. La personne opérée peut repartir chez-elle quelques heures après l’intervention.

durée de l’intervention

Entre 2 et 5 heures

L’augmentation ou le remodelage des fesses peut être fait de deux manières:

Les résultats et les risques de chacune de ces interventions diffèrent. Les risques associés à la chirugie des fesses par injection de graisse sont inférieurs à ceux de la chirurgie des fesses avec implant. Toutefois, cette dernière permet des résultats plus constants que la chirurgie par injection de graisse.

risques spécifiques

En plus des risques généraux associés à toute chirurgie et ceux associés à l’anesthésie et à la liposuccion, l’injection de graisse dans les fesses comporte des risques spécifiques.

  • Formation d’une masse dure au toucher mais bénigne d’un centimètre ou plus, causée par la nécrose (mort) du tissu graisseux dans les fesses.
  • Embolie pulmonaire graisseuse, c’est-à-dire la circulation de graisse dans les vaisseaux sanguins qui peut atteindre les poumons (la sévérité de ce syndrome peut varier de modérée à grande, et dans de rares cas, causer un arrêt cardiaque).
  • Jusqu’à 40 % de la graisse injectée dans les fesses peut être absorbée par les tissus, créant une asymétrie des fesses. Des interventions d’injection de graisse supplémentaires peuvent être nécessaires pour atteindre le résultat souhaité.

Vous devrez, pendant deux à quatre semaines suivant l’opération, dormir sur le ventre ou sur le côté et éviter de vous asseoir ou de mettre du poids sur vos fesses. Vous devrez aussi porter des vêtements de soutien et éviter de faire de l’exercice pendant six à huit semaines. Des drains peuvent être placés aux lieux des incisions afin d’évacuer du sang ou d’autres fluides excédentaires. La zone traitée peut être enflée durant plusieurs mois et il peut être nécessaire d’attendre jusqu’à un an avant d’observer le résultat final.

Ces informations ne sont pas exhaustives et ne constituent pas un avis médical. Consultez votre spécialiste pour de plus amples informations.

questions à poser à votre praticien

Quelles sont les chances que je doive subir une seconde intervention pour arriver au résultat désiré ?

Après l’intervention, dois-je rester sous observation à la clinique, et si oui, pendant combien de temps ?

Est-ce que les incisions aux lieux de la liposuccion et de l’injection seront visibles après l’intervention ?

procédure

chirurgie des fesses par mise en place d’implants en silicone

Lors d’une chirurgie des fesses par introduction d’implants en silicone, une ou deux incisions d’environ 5 à 7 centimètres (2 à 3 pouces) chacune sont pratiquées soit entre les fesses, dans les coins supérieurs extérieurs des fesses ou sous les fesses, pour permettre l’introduction de l’implant. Le chirurgien ou la chirurgienne crée une poche sous la peau dans laquelle il insère l’implant. Les incisions sont fermées par des sutures et des drains sont insérés afin d’évacuer le surplus de fluide. L’implant peut être placé dans ou au-dessus du muscle. Les risques peuvent varier selon le lieu de positionnement de l’implant.

durée de l’intervention

De 1 à 4 heures

risques spécifiques

L’ajout d’implants fessiers comporte plusieurs risques (notamment des risques similaires à ceux associés à une augmentation mammaire), en plus des risques généraux liés à une intervention chirurgicale.

  • Les implants peuvent bouger, causant une asymétrie, ou se rompre.
  • Les implants peuvent être palpables.
  • Une cicatrice peut s’ouvrir et exposer l’implant, nécessitant son retrait, ou l’implant peut être rejeté.
  • Risque de contracture capsulaire, c’est-à-dire la formation d’une coque rigide autour de l’implant formée par du tissu cicatriciel autour de celui-ci, et d’une nouvelle opération pour pallier ce problème.

Comme pour la chirurgie des fesses par injection de graisse, vous devrez, après l’intervention, dormir sur le ventre ou le côté pendant deux à quatre semaines et porter un vêtement de compression pour une période pouvant aller jusqu’à huit semaines. Selon la guérison, il peut être nécessaire d’attendre quatre mois avant de recommencer à faire de l’activité physique. La douleur et le temps de convalescence sont plus importants pour la chirurgie des fesses avec implants qu’avec injection de graisse.

Ces informations ne sont pas exhaustives et ne constituent pas un avis médical. Consultez votre spécialiste pour de plus amples informations.

questions à poser à votre praticien

Combien de temps ressentirai-je de la douleur après la chirurgie? Est-ce que la douleur se contrôle avec des médicaments ?

Quels sont les risques de réouverture d’une cicatrice et quelles sont les complications associées ?

L’implant sera-t-il mis en place dans le muscle ou au-dessus de celui-ci? Quels sont les risques et les bénéfices associés ces deux types de positionnement de l’implant ?

attention !

L’injection de silicone liquide, qui diffère de la mise en place d’implants en silicone, n’est pas sécuritaire et ne devrait jamais être pratiquée pour l’augmentation des fesses.

merci de nous aider à poursuivre notre mission

soutenez notre campagne de financement   devenez membre du Réseau Action santé femmes