Qu’est-ce qui se cache derrière les images de rêve ?

Qu’est-ce qui se cache derrière les images de rêve ?

Ah, la mode ! Si ses images font tant rêver les consommatrices, elles alimentent aussi les rêves de toutes celles qui ambitionnent de personnifier sur les podiums, les couvertures de magazine, les pubs et les clips, son idéal de beauté. De celles qui rêvent à celles qui font rêver, de celles qui consomment à celles qui font consommer, de chaque côté du miroir aux alouettes, chacune est contente, et tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Vraiment ? Loin de là.

Mannequins en colère

De plus en plus de mannequins, et non les moindres, lèvent le voile sur leur profession, les techniques de recrutement des agences, et les abus dont elles sont victimes dans le cadre de leur travail : harcèlement, intimidation, chantage, menaces… Le portrait que dressent les icônes du commerce n’a rien de bien glamour. Au contraire, les conditions de travail qu’elles dépeignent font davantage penser à des sweatshops de la beauté, qu’aux étoiles et paillettes des défilés.

Au nombre de ses mannequins, Sara Ziff, co-réalisatrice du documentaire Picture Me, et fondatrice de The Model Alliance, a growing network of models and industry leaders dedicated to improving working conditions in the American fashion industry. Tout comme notre collaboratrice, Rachel Blais, laquelle siège sur son conseil consultatif (Advisory Board), The Model Alliance et Sara Ziff dénoncent quelques-uns des abus systémiques qu’elle et ses collègues ont vécu. Et les conséquences tragiques que dans plusieurs cas, ces abus ont entraînés. Rachel Blais :

Parfois, ce n’est qu’à travers les drames que l’on prend conscience de l’étendue des problèmes existants. Ces trente beaux jeunes sont décédés entre 2001 et aujourd’hui, de troubles alimentaires, d’une surdose de drogue ou de suicide. — Lire la suite

Ces témoignages marquent un tournant. Pour la première fois, celles qui œuvrent sur la ligne de front d’une industrie richissime opérant en dehors (ou presque) de toute législation prennent la parole. Mieux encore, elles s’organisent pour défendre et faire valoir leurs droits. Souhaitons que ces témoignages interpellent toutes celles qui rêvent de défilé et de beau linge. Souhaitons qu’ils interpellent les consommatrices qui rêvent de minceur filiforme et de jeunesse éternelle en feuilletant les magazines. Dans un cas comme dans l’autre, l’objectif est le même : contrer les impacts négatifs de la dictature de la beauté sur la santé des femmes et des jeunes filles, qu’elles soient mannequins, ou consommatrices.

Sara Ziff: The Problem with Fashion

The Problem with Fashion

Sara Ziff, mannequin et fondatrice de The Model Alliance : The Problem with Fashion (28 nov. 2012)

So I think that if we put more work into empowering the models themselves, we can change the kinds of imagery that we see.
Sara Ziff

Picture Me : la mode, de la gloire au déboires

Picture Me : Le journal vérité d’un top model. Un film de Ole Schell et Sara Ziff.

Dans le même ordre d’idées

« Sara Ziff – Mannequin rebelle »

Derrière les couvertures lustrées des magazines se cache une réalité qui n’a rien de glamour. La « top-modèle » américaine Sara Ziff dévoile les piètres conditions de travail des mannequins et donne aux nouvelles venues les moyens de connaître leurs droits. — Andréane Williams

« Pas top, la vie de mannequin »

Ancien mannequin, Christine Hart publie un livre sévère sur l’univers de la mode et des top-modèles. Un témoignage de plus sur les pressions et les abus, y compris sexuels, que subissent de très jeunes femmes désireuses de réussir. — Noelia Ramírez