Citation du jour :

La sexualisation imposée aux filles par les industries de la mode et de la beauté et, derrière elles par la culture pornographique, brouille le jugement des jeunes comme celui des adultes. L’objectivation sexuelle des jeunes filles peut laisser entendre qu’elles sont disponibles, mais elles ne sont pas en mesure de prendre des décisions responsables quant aux enjeux reliés à une relation intime. L’ensemble des processus sociaux et culturels qui « produit » la sexualisation des filles forme un vaste mouvement dont la finalité est de faire baisser les barrières devant l’exercice d’une sexualité adulte. Dans ce contexte, la question se pose à savoir ce que signifie vraiment consentir. On peut déceler l’influence de ces contenus sexuels sur le harcèlement et les agressions sexuelles. En bout de ligne, avant 15 ans, nombre de filles sexualisées sont déjà aliénées de leur corps et de leur identité, répondant à la demande sexuelle d’adolescents, de jeunes hommes et d’adultes « amateurs » de jeunes filles. — Pierrette Bouchard : Consentantes? : hypersexualisation et violences sexuelles

Pour s’en convaincre, il suffit de visionner ce documentaire produit par la CBC : Sext up KIDS. Hallucinant !