Pour la femme ni tout à fait belle, ni tout à fait mince, ni tout à fait jeune, ni tout à fait sexy, pour la femme comme tout le monde, le défi est de taille, quotidien : se faire une tête en santé, en dépit des clichés relayés par la pub, les magazines, le Web, les réseaux sociaux…

Supplément cadeaux, Vogue (édition française) décembre 2010

Supplément cadeaux, Vogue (édition française) décembre 2010

Parmi ces clichés, au sens propre comme au sens figuré : l’adultification/sexualisation des jeunes filles, l’infantilisation des femmes adultes (à grand renfort d’épilation extrême). Un amalgame sur mesure au service d’un imaginaire masculin « fêlé ».

Supplément cadeaux, Vogue (édition française) décembre 2010

Supplément cadeaux, Vogue (édition française) décembre 2010

Elles ont l’âge de jouer à la poupée, mais elles jouent déjà à la vamp. Les filles se sexualisent toujours plus jeunes, aux dépens de leur équilibre psychologique. Elles se coupent de leur enfance en entrant dans des jeux d’adultes sans être aptes à faire face aux implications et conséquences.

– Réseau québécois d’action pour la santé des femmes : Audacieuses, le défi d’être soi

Gazon chéri : comment préfèrent-ils notre pubis? (Marie Claire)

Avec ou sans poils le pubis ? Mais comment les hommes préfèrent-ils notre épilation du maillot ? Ils nous révèlent ici ce qu’ils n’osent pas nous dire sous les draps…

– Marie Claire : Gazon chéri : comment préfèrent-ils notre pubis?

Dans le même ordre d’idées