Publicité avertissementEmboitant le pas à l’Angleterre et à la France, la Norvège envisage de faire pression sur les annonceurs afin que les pubs utilisant des photos de mannequins numériquement modifiées soient clairement identifiées à l’aide d’un message d’avertissement, un dispositif de signalisation similaire à ce qui se fait par ailleurs sur les paquets de cigarettes. L’objectif de cette mesure est double : enrayer la publicité trompeuse (promotion d’une norme de beauté irréaliste, voire toxique), aider les consommateurs, et plus particulièrement les jeunes, à faire la distinction entre images retouchées, et non retouchées.

Les pratiques publicitaires des marques exercent une influence bien documentée sur la promotion de la « minceur », cet euphémisme commode pour désigner la maigreur pathologique. On sait désormais que la quête d’un modèle de beauté irréaliste suscite une angoisse qui ne fait que s’amplifier avec le temps, et qui peut entraîner de sérieux problèmes de santé. Des jeunes, des adultes, toutes générations confondues, sont maintenant conditionnées à être d’avides consommatrices de régimes et d’interventions esthétiques en tous genres, avec les conséquences sérieuses sinon dramatiques qui peuvent en résulter.

Warning: Models in this image may not be as thin as they appear.

L’étiquetage préventif/dissuasif sera-t-il suffisant pour enrayer cette quête de l’image corporelle plus que parfaite ? Il est permis d’en douter. Les statistiques relatives aux troubles de l’alimentation ne chôment pas :

Malgré le fait que 80 % des jeunes ont un poids normal, 45 % des enfants et 60 % des adolescents sont insatisfaits de leur image corporelle; les pratiques de contrôle de poids, telles que sauter des repas, jeûner toute une journée et commencer ou recommencer à fumer semblent très clairement installées chez plusieurs d’entre eux. Ces difficultés peuvent conduire à des troubles alimentaires comme l’anorexie et la boulimie.

- Programme national de santé publique 2003-2010. Québec, Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux, 2007.

Apprendre à décoder l’image des femmes dans la publicité

Le Réseau québécois d’action pour la santé des femmes offre un atelier de sensibilisation sur les enjeux de santé liés aux images crées par l’industrie de la mode. Cet atelier retrace le cheminement d’une industrie omniprésente dans nos vies, industrie qui exerce son influence non seulement sur le comportement d’achat, mais aussi sur un ensemble de comportements individuels et collectifs. Cet atelier explique comment ces comportements ont, à leur tour, des impacts sociaux et de santé. Pour en savoir plus, communiquez avec France Doyon : 514 877.3189, poste 223.